Accueil‎ > ‎

Hovsgol

Nous avons la chance d'habiter en yourte à Hatgal, au bord du grand lac Hovsgol (Hovsgol Nuur ou Khovsgol Nuur).

Le lac se trouve au nord-ouest de la Mongolie à quelques kilomètres de la frontière avec la Russie, et à environ 750 km de la capitale Ulaanbaatar. Il se situe à 1645m d'altitude, il fait 136km de long sur 36km de large et plonge à environ 260 mètres de profondeur maximum. Avec ses 2760 km2 de superficie, il représente environ 70% de l'eau potable de Mongolie. Un de ses affluents alimente la rivière Selenge, une des sources principales du lac Baikal (Sibérie) situé à seulement 200 km de Hovsgol Nuur.

Les environs de Hovsgol Dalai ("Océan Hovsgol") sont très variés et offrent des paysages de toute splendeur : chaînes de montagne, forêts de mélèzes de Sibérie, taïga et riches pâturages. La plus haute montagne Munku Sardyk culmine à 3492 m, située au nord du lac.

La région, déclarée Zone Strictement Protégé est une transition entre les steppes d'Asie Centrale et la taïga de Sibérie. Le nom Hovsgol est dérivé du mot turc signifiant "Lac d'eau bleue".


La surface du lac est complètement gelée en hiver. L'épaisseur de glace (env. 1 m) permet même à de gros véhicules de rouler sur le lac, offrant ainsi un important raccourci entre les différents villages des environs. Cependant, cette 'route de la glace' a été interdite pour raison écologique. Nous vous proposons de consulter l'article suivant (en anglais) pour en savoir plus: Activists Try to Keep Environmental Treasure Clean.

La région du Hovsgol est aussi là où vivent les Tsaatans ou Dukha, ce fameux peuple éleveur de rennes. ils vivent en tipi et non en yourte et consacrent leur existence à l'élevage du renne. Ils possèdent une culture sociale et matérielle inchangée depuis la nuit des temps. La symbolique totémique et les rituels chamaniques sont au centre de leur organisation. Il ne reste maintenant plus que 44 familles totalisant entre 200 et 400 personnes. Curiosité locale aussi bien pour les étrangers que pour les Mongols, le tourisme leur offre aujourd'hui quelques revenus supplémentaires.

Pour un petit aperçu de notre vie à Hatgal, vous pouvez aussi consulter le blog de nos aventures : Hatgal ou le vendeur d'eau.